Stop harcèlement

“Tes rimes font des victimes, STOP ton crime” (élève du Centre Scolaire)

À l’heure actuelle, le harcèlement à l’école est clairement un fléau dramatique  ayant des conséquences néfastes sur le bon déroulement d’une scolarité correcte et épanouissante pour chacun de nos élèves. Trop souvent la presse nous relate l’histoire d’un(e) écolier(e) victime d’un harcèlement bien trop lourd à supporter. L’évolution des médias n’arrange rien puisque de nombreuses technologies permettent aux jeunes de surfer sans prendre véritablement conscience des répercussions de leurs gestes ou commentaires.

C’est pourquoi le Centre Scolaire a décidé de (ré)agir et de mettre en place une cellule “lutte contre le harcèlement” dirigée par deux professeurs ayant des connaissances sur le sujet tant en matière de prévention qu’en médiation: Mme Chaudoir, professeur de religion et médiatrice, et M. Nulluy, professeur de français et de religion ainsi que conférencier à l’École normale au sujet du harcèlement collaborant avec la Police fédérale et une psychopédagogue.

  • Leurs missions
    • Être disponible pour les élèves, mais également les parents afin de prévenir, agir et combattre toute forme de harcèlement;
    • Discuter et trouver des compromis pour résoudre les conflits;
    • Être une oreille attentive à toute forme d’exclusion;
    • Mettre en place différents projets / activités afin de réaliser une prévention efficace;
    • Donner des pistes pour ne plus être spectateur passif mais être un futur citoyen exemplaire.


Le harcèlement, en bref

Les chiffres précisent qu’un enfant sur dix est victime de harcèlement. Ce dernier concept consiste en une “violence répétée et négative envers autrui”. Il en existe différentes formes: le harcèlement moral, physique, sexuel, verbal, conjugal et le cyberharcèlement (par le biais des nouvelles technologies). Être muet est grave; agissons ensemble dans un esprit d’entraide, de compassion et de tolérance.

Nous vous remercions, Madame, Monsieur, de la confiance que vous nous accordez, et vous prions de croire en nos meilleurs sentiments,

Pour le Centre Scolaire,

M.-B Chaudoir et A. Nulluy

Pour plus d’informations sur le sujet: http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/